Météorites du Maroc - Allmeteorite

Aller au contenu

Menu principal

Météorites du Maroc


Les météorites du Maroc :

Préambule :

Une grande partie des informations suivantes ont été récoltées grâce à Mohamed Elguirah, chasseur et vendeur de météorites, et Aziz Habibi, négociant en météorites. Ces informations, notamment les points GPS des météorites, permettent de valoriser le patrimoine du Maroc et d’avoir une vraie lecture de la répartition des météorites au Maroc. En outre, elles sont importantes pour tout bon collectionneur au risque d’avoir plusieurs fois dans sa collection la même météorite.

L’évolution des trouvailles de météorites au Maroc :

Les premières météorites ont été trouvées près des zones habitées :

Un exemple de météorite célèbre découverte à côté d’une zone habitée la météorite NWA 2737 Chassignite (météorite martienne). Cette météorite d’un type rare (3 météorites de ce type au monde) a été découverte à 35 km à l’est de la ville de Guelmim.





Le point de repère pour localiser NWA 2737 est l’arbre que
l’on aperçoit, je me trouve près de l’endroit de la découverte



Tranche de la météorite martienne NWA 2737

Puis les recherches se sont tournées vers des zones de concentrations :

Ces zones de concentration ont été ratissées en permanence par des chasseurs de météorites, on peut encore y trouver des météorites.
Au mois de septembre 2018, je suis allé prospecter au nord du Sahara Occidental, je n’ai rien trouvé mais je n’ai prospecté réellement que 6 jours. Certaines zones riches dites zones d’accumulation comme Al Haggounia et Chwichiya commencent réellement à s’épuiser.
Hammo Oulguirah, un chasseur de météorites aguerri après 10 jours de prospection et de la chance, a quand même faire encore de belles découvertes en septembre 2018.





Hammo Oulguirah avec un sac rempli de 2,5 kg de Al Haggounia 001 enstatite





  Pièce de 31 grammes





Pièce fraîche de 156 grammes NWA 12546 type LL7


Hammo Oulguirah a également découvert des petites pièces de chondrites carbonées et quelques chondrites ordinaires.

Découverte de la zone de la concentration Aydar au sud du Sahara occidental :




Cette zone est située à 250 km au sud de Guelmim dans la région de Aydar, elle est appelée vallée de Afra par rapport à une montagne du même nom. Cette zone est un peu plus difficile d’accès, elle a été a priori moins prospectée. Cette météorite a été classifiée Aydar 002.


Météorites découvertes dans la région de Aydar :



Aydar acapulcoite de 533 grammes découverte par Mohamed  Maskour  (originaire Zagora)  





La zone de recherche est très localisée



4,2 grammes de Aydar
découvert
par Mohamed Elguirah






Talon de 55 grammes




Chondrite orientée de 850 grammes découverte par Ali Borayan
le 02/02 2014





803 grammes de cette météorite type eucrite bréchique ont été découverts par Abba ali Moulod, Mohamed Maskour et Elhossin Elguirah total 7 pièces. L’ellipse de chute serait de 20 km au vue du point GPS de la masse principale et d’une petite pièce de 67,3 grammes (photo ci-dessus). Classifiée Aydar 002.



502 grammes



Météorites avec croûte de fusion craquelée, classifiée Aydar 003, probablement appariée à NWA 11322 et NWA 8534 type CM1/2



Photo in-situ


D’autres zones au sud du Sahara Occidental ont encore un vrai potentiel :

Pour trouver des météorites, les chasseurs de météorites vont maintenant dans la région au sud de Layoune. Les chasseurs sont organisés en convoie, ils partent avec plusieurs 4X4, des fois environ 10 personnes prospectent au même endroit ce qui augmente les chances de trouver des météorites.



Le terrain est souvent plus difficile pour la prospection car il est généralement plus sablonneux.





Nous allons nous intéresser à une découverte récente Sueilila 003 d’une météorite de type carbonée CV3 découverte dans la zone d’accumulation de Sueilila dans le sud du Sahara Occidental.



  Les découvreurs de Sueilila 003 CV3



Pièce complète 295 grammes de Sueilila 003



Talon de Sueilila 003



Zone d’accumulation de Sueilila

Détails de la classification :
History: The two stones were found by Mbark Ben Amar and Amar Azerwal. They were bought by Jean Redelsperger from Mohamed Elguirah in Tan Tan in August 2016. These two stones are likely part of ~3.7 kg of carbonaceous chondrite that were found in the area.
Classification: Carbonaceous chondrite (CV3, oxidized subgroup). Weathering is low.
Latitude: 24°34'54.00''N
Longitude: 14°08'58.72''W

Les découvreurs de la CV3 Sueilila 003 :




Mbark Ben Amar




   Amar Azerwal


Météorites découvertes dans la zone d’accumulation de Sueilila :



                                           Sueilila 004 L6 1400 grammes WO




                        Sueilila 002 Martian meteorite (Shergottite) 3,69 kg




NWA 6888 Lunaire 208 gr




Au sud de la zone d’accumulation de Sueilila il y a la zone de Rabt Sbayta avec sa météorite martienne et ses météorites lunaires.




Elipse de chute de NWA 7034 (black beauty) 12 km environ



 Le terrain de prospection est sablonneux



Rabt Sbayta 010 4,8 g







                             Zaid Oualguirah découvreur de Rabt Sbayta 010 de 4,8 g

Writeup from MB 107:
Rabt Sbayta 010        24.135944, -14.763139           6,1 grammes
Rio de Oro, Western Sahara
Find: 2017 Dec 8
Classification: Martian meteorite (basaltic breccia)

History: Found on 12/08/2017 by Zaid Oualguirah in the same area as NWA 7034. Purchased by Jean Redelsperger from Mohamed Elguirah in Zagora, Morocco, in 2018.
Physical characteristics: Three identical appearing pieces 4.8 g, 0.7 g, and 0.6 g, two pieces preserve patches of original glassy fusion crust, the remaining exterior surfaces have a shiny black luster. Saw cut reveals a breccia with numerous dark and light colored fragmental crystals and polycrystalline lithologies, scattered spherules and spherical objects, set in a dark gray, fine-grained groundmass, some opaques visible.

Petrography: (C. Agee, UNM) Microprobe examination of the polished deposit sample shows a polymict breccia with fragmental feldspar and pyroxene grains, set in a very fine-grained groundmass composed of feldspar, pyroxene, oxides, and phosphates.
Classification: Martian (basaltic breccia). Paired with NWA 7034 pairing group
Specimens : 1.3 g including a probe mount on deposit at UNM Jean Redelsperger holds the main mass.
2,1 kg de cette météorite martienne ont été classifiés sur 15 classifications, seules deux météorites ont été déclarées avec un point gps.

Le rêve d’une découverte exceptionnelle est encore possible :

Au Maroc, les contes de fées existent encore. Pour preuve : l’histoire de Mohamed Ben Amar, berger à Jdiriya dans le Sahara Occidental. Un jour, Mohamed décide de vendre ses chèvres et d’aller à Guelmim. Avec deux de ses amis il décide en octobre 2016 de partir prospecter les météorites dans la région de Rabt Sbayta. Au bout de seulement 3 jours de recherche, il découvre avec ses amis une météorite lunaire de plus de 15 kg Rabt Sbayta 004. Depuis, sa vie a changé. Il fait construire une maison pour lui et sa femme, s’est acheté un 4X4, et gagne de l’argent en étant chauffeur de son 4x4.


                                                                              
                                                        Mohamed Ben Amar








Ahmad Ourbaa, l’heureux
découvreur de Rabt Sbayta 002
météorite lunaire de 6,4 kg



Northwest Africa 8222/ 10823/ 11212/ 11237/ Rabt Sbayta 002/ 004/ 005/ 006/ seraient a priori toutes les mêmes météorites. Par contre Rabt Sbayta 007 et Rabt Sbayta 008 sont également des météorites lunaires mais différentes, non appariées.



Rabt Sbayta 007 Masse : 4432 g



                                                                         Rabt Sbayta 008 Masse : 229 g

       (photos credit : Ahmad Bouragaa)




Météorite appariée NWA 7034
       de 35 grammes




Météorite appariée NWA 7034
de 670 grammes


En 2018, il y a eu 2 chutes observées au Maroc et une en Mauritanie à la frontière du Maroc :


Le 21/08/2018 :
Gueltat Zemmour : météorite trouvée à 52 km à l’ouest de Gueltat Zemmour,  L4 8 kg

Specimens: A sample of 20.1 g provided by the "Moroccan association of meteorites", small pieces totaling 30 g provided by Aaronson, FSAC. Aaranson: 1374 + 426 g; Mohamed Aid: 5448 g; Private collector, Casablanca: 21 + 7.2 + 6.3 + 5.1 + 5 g.




 Localisation de la météorite Gueltat Zemmour











Le 27/10/2018 :
Chute observée près de Errachidia, cette météorite n’est pas encore classifiée.



Localisation de la chute de la météorite











Photo in-situ

Chute le 23/12 2018 en Mauritanie près de la frontière Marocaine, total de cette chute : 20,7 kg, 3 pièces complètes et une pièce en plusieurs morceaux.
La masse principale est de 12140 gr, une autre de 670 gr, une de 450 gr et le puzzle fait 7 kg.






           La météorite est tombée près du village de Ain Ben Tili en Mauritanie,
à 20 km de la frontière marocaine





Aziz Habibi négociant en météorites avec les pièces récoltées de cette chute





                                                        Vue de la structure interne de la météorite




                                                                    Détail de la croute de fusion


Conclusion :

Découvrir des nouvelles météorites au Maroc devient de plus en plus difficile, même s’il y a encore de nouvelles découvertes car de plus en plus de marocains vont dans le désert dans l’espoir d’une trouvaille. En ce moment, beaucoup de météorites sont en vente sur le marché. Les prix baissent notamment avec la concurrence des météorites provenant d’Algérie ou de Mauritanie qui sont encore moins chères que les météorites du Maroc. Une Eucrite de Mauritanie peut se négocier à partir de 1 euros le gramme. Avec toutes ces nouvelles trouvailles, la rareté de certaines classifications a diminuée, une Acapucoite se négociait autour des 100 euros le gramme il y a quelques années, maintenant elle est vendue environ 28 euros le gramme. Par contre, sur une chute observée, le prix d’une météorite a fortement augmentée, les marocains sont maintenant groupés en association et arrivent à s’entendre sur les prix du marché pour des chutes observées.
De belles trouvailles, météorites lunaires, martiennes ou de types rares ont été découvertes ces dernières années. Mais, à ce rythme de ratissage régulier avec également une forte augmentation de la demande des météorites que ce soit par des collectionneurs ou des scientifiques, dans 10 ans, les météorites vont devenir une denrée rare et si la demande est encore aussi forte les prix vont s’envoler.
Les collectionneurs, tout comme les scientifiques, préfèrent de plus en plus des pièces complètes brutes plus naturelles qu’une tranche, je pense également que le prix de météorites complètes va augmenter car elles seront plus rares. En effet les marchants pour pouvoir vendre à prix correct débitent des pièces complètes en tranche.
Ce n’est que depuis peu qu’il existe une meilleure traçabilité des météorites (point gps), les marocains se sont équipés de gps et prennent en photos leurs trouvailles in-situ. Nous n’avons donc pas d’informations très précises sur la répartition des météorites au Maroc et nous avons le problème des météorites appariées. Une similitude visuelle avec une météorite classifiée ne suffit pas à déterminer la filiation avec une météorite classifiée. Les informations récoltées sur le terrain pourraient aider à déterminer la filiation. Des sondes XRF sont un moyen intéressant pour réaliser une analyse rapide et vérifier la nature des pierres, car malheureusement des vendeurs soit peu scrupuleux, soit par un appât d’un gain trop rapide, ont proposés des météorites lunaires qui n’en n’étaient pas.



Vendue comme une météorite lunaire nwa 10608 ces fragments étaient en fait du manganèse.


































Retourner au contenu | Retourner au menu