Affichage de 1–18 sur 1788 résultats

Chwichiya 002 C3.00 Ung #48 – 4 g

400,00

Chwichiya 002 est une chondrite ordinaire carbonée de type C3.00 ungrouped, c’est le type le plus primitif que l’on est jamais trouvé à ce jour, elle n’a subi aucune phase hydratée et aucun échauffement avant son expulsion du corps parent.
Cette météorite est peut-être l’une des météorites les plus importantes au niveau scientifique de tous les temps, nul doute que la connaissance de notre système solaire va avancer grâce à elle.

Elle a été découverte dans le Sahara Occidental.
Un must pour une collection !

Chwichiya 002 C3.00 Ung #47 – 0,9 g

135,00

Chwichiya 002 est une chondrite ordinaire carbonée de type C3.00 ungrouped, c’est le type le plus primitif que l’on est jamais trouvé à ce jour, elle n’a subi aucune phase hydratée et aucun échauffement avant son expulsion du corps parent.
Cette météorite est peut-être l’une des météorites les plus importantes au niveau scientifique de tous les temps, nul doute que la connaissance de notre système solaire va avancer grâce à elle.

Elle a été découverte dans le Sahara Occidental.
Un must pour une collection !

Chwichiya 002 C3.00 Ung #46 – 2 g

200,00

Chwichiya 002 est une chondrite ordinaire carbonée de type C3.00 ungrouped, c’est le type le plus primitif que l’on est jamais trouvé à ce jour, elle n’a subi aucune phase hydratée et aucun échauffement avant son expulsion du corps parent.
Cette météorite est peut-être l’une des météorites les plus importantes au niveau scientifique de tous les temps, nul doute que la connaissance de notre système solaire va avancer grâce à elle.

Elle a été découverte dans le Sahara Occidental.
Un must pour une collection !

Chwichiya 002 C3.00 Ung #45 – 2 g

300,00

Chwichiya 002 est une chondrite ordinaire carbonée de type C3.00 ungrouped, c’est le type le plus primitif que l’on est jamais trouvé à ce jour, elle n’a subi aucune phase hydratée et aucun échauffement avant son expulsion du corps parent.
Cette météorite est peut-être l’une des météorites les plus importantes au niveau scientifique de tous les temps, nul doute que la connaissance de notre système solaire va avancer grâce à elle.

Elle a été découverte dans le Sahara Occidental.
Un must pour une collection !

NWA 16738 CK3 #8 – 26,7 g

320,00

NWA 16738 est une météorite carbonée de type carbonée CK3.

A ce jour uniquement 88 de ce type ont été classifiées.

La chute de référence est la météorite de Karoonda tombée en 1930 en Australie.

Les météorites de type CK ont des inclusions appelées CAI’s, (inclusions minérales riches en calcium et en aluminium), formées il y a 4 567 à 4 571 millions d’années, elles constituent les matériaux les plus anciens du Système solaire.

NWA 16738 CK3 #7 – 27,2 g

326,00

NWA 16738 est une météorite carbonée de type carbonée CK3.

A ce jour uniquement 88 de ce type ont été classifiées.

La chute de référence est la météorite de Karoonda tombée en 1930 en Australie.

Les météorites de type CK ont des inclusions appelées CAI’s, (inclusions minérales riches en calcium et en aluminium), formées il y a 4 567 à 4 571 millions d’années, elles constituent les matériaux les plus anciens du Système solaire.

NWA 16738 CK3 #6 – 28,6 g

343,00

NWA 16738 est une météorite carbonée de type carbonée CK3.

A ce jour uniquement 88 de ce type ont été classifiées.

La chute de référence est la météorite de Karoonda tombée en 1930 en Australie.

Les météorites de type CK ont des inclusions appelées CAI’s, (inclusions minérales riches en calcium et en aluminium), formées il y a 4 567 à 4 571 millions d’années, elles constituent les matériaux les plus anciens du Système solaire.

NWA 16738 CK3 #5 – 1,5 g

21,00

NWA 16738 est une météorite carbonée de type carbonée CK3.

A ce jour uniquement 88 de ce type ont été classifiées.

La chute de référence est la météorite de Karoonda tombée en 1930 en Australie.

Les météorites de type CK ont des inclusions appelées CAI’s, (inclusions minérales riches en calcium et en aluminium), formées il y a 4 567 à 4 571 millions d’années, elles constituent les matériaux les plus anciens du Système solaire.

NWA 16738 CK3 #4- 2,5 g

36,00

NWA 16738 est une météorite carbonée de type carbonée CK3.

A ce jour uniquement 88 de ce type ont été classifiées.

La chute de référence est la météorite de Karoonda tombée en 1930 en Australie.

Les météorites de type CK ont des inclusions appelées CAI’s, (inclusions minérales riches en calcium et en aluminium), formées il y a 4 567 à 4 571 millions d’années, elles constituent les matériaux les plus anciens du Système solaire.

NWA 16738 CK3 #3- 2,9 g

42,00

NWA 16738 est une météorite carbonée de type carbonée CK3.

A ce jour uniquement 88 de ce type ont été classifiées.

La chute de référence est la météorite de Karoonda tombée en 1930 en Australie.

Les météorites de type CK ont des inclusions appelées CAI’s, (inclusions minérales riches en calcium et en aluminium), formées il y a 4 567 à 4 571 millions d’années, elles constituent les matériaux les plus anciens du Système solaire.

NWA 16738 CK3 #2- 12,9 g

190,00

NWA 16738 est une météorite carbonée de type carbonée CK3.

A ce jour uniquement 88 de ce type ont été classifiées.

La chute de référence est la météorite de Karoonda tombée en 1930 en Australie.

Les météorites de type CK ont des inclusions appelées CAI’s, (inclusions minérales riches en calcium et en aluminium), formées il y a 4 567 à 4 571 millions d’années, elles constituent les matériaux les plus anciens du Système solaire.

NWA 16738 CK3 #1- 18,6 g

520,00

NWA 16738 est une météorite carbonée de type carbonée CK3.

A ce jour uniquement 88 de ce type ont été classifiées.

La chute de référence est la météorite de Karoonda tombée en 1930 en Australie.

Les météorites de type CK ont des inclusions appelées CAI’s, (inclusions minérales riches en calcium et en aluminium), formées il y a 4 567 à 4 571 millions d’années, elles constituent les matériaux les plus anciens du Système solaire.

Oued Bourdim 001 Pallasite #1 – 0,5 g

52,00

Oued Bourdim 001 est une météorite de type pallasite.

Cette météorite a été découverte en 2007 au Maroc.

Elle fait partie du groupe rare des pallasites “Eagle Station”, du nom de la première météorite de ce type découverte en 1880 dans le Kentucky.

Les pallasites sont des météorites composées de cristaux d’olivine inclus dans une matrice de fer-nickel.

 

 

 

NWA 8442 #1 Fer IIIAB- 44,2 g

290,00
NWA 8442 est une météorite ferreuse de type IIAB.
Cette météorite est modérément altérée, sa largeur de bande de kamacite d’environ 1,2±0,2 mm est dans les plus grandes pour
une météorite de type IIIAB.

Trinitite #30 – 4,6 g

165,60

La Trinitite est un verre fabriqué lors de la 1ere explosion nucléaire appelée Trinity, à Alamogordo au Nouveau Mexique le 16 juillet 1945

La Trinitite est issue de la vitrification du sable du désert lié aux différents éléments de la structure sur laquelle reposait la bombe et de la bombe elle-même. Récemment, des chercheurs ont découvert qu’un morceau de Trinitrite rouge a pris la forme d’un quasi-cristal.

Découverts pour la première fois en laboratoire dans les années 1980, les quasi-cristaux apparaissent également dans la nature, dans les météorites notamment.

Signalons que la Trinitite n’est pas du tout radioactive

 

 

 

 

 

Chelyabinsk LL5 #23 – 3,58 g

96,00

La météorite de Cheliabinsk est tombée le 15 février 2013 en Russie.

D’un diamètre d’environ 17 mètres, le bolide s’est fragmenté dans l’atmosphère. L’énergie libérée par ce phénomène est équivalent à 30 fois la bombe d’Hiroshima ce qui créa énormément de dégâts.

Plus de 1000 blessés ont été répertoriés suite à cette chute. En effet, la lumière voyageant beaucoup plus rapidement 300000 km/s que le son (340m/s), les personnes se sont mis derrière les fenêtres pour observer le phénomène lumineux sauf qu’une minute plus tard l’onde de choc est arrivée brisant des centaines de vitres et endommageant également en partie une usine, entrainant beaucoup de blessés dû à des débris de verres.

Cette événement a été fortement médiatisé.

Amgala 001 Mars Shergottite (olivine-phyric) #41 – 18,5 g

1800,00

Amgala est une rare météorite provenant de Mars, classifiée Shergottite (olivine-phyric).

Elle a été découverte dans le Sahara Occidental en 2022.

Une météorite d’un rapport qualité/prix exceptionnel !

Amgala 001        26.014°N, 11.020°W

Saguia el Hamra, Western Sahara

Purchased: 2022 Dec

Classification: Martian meteorite (Shergottite)

History: Multiple stones were found together in December 2022 near Meharrize. Said Muftah Bachir and Ziyao Wang bought 12 kg together from the finders, including the largest 5200 g individual; Mark Lyon acquired 19165 g from two different dealers; Aziz Habibi obtained 3500 g from another dealer.

Physical characteristics: Weathered exterior surfaces of the stones are brown with a distinctive knobby appearance. Fresh interiors are greenish-gray with darker olivine phenocrysts visible.

Petrography: (A. Irving, UWS, and P. Carpenter, WUSL) Zoned olivine phenocrysts (up to 2 mm in length) are set in a groundmass with variable grainsize composed predominantly of prismatic, zoned clinopyroxene and lath-like maskelynite, together with accessory alkali feldspar, pyrrhotite, ulvöspinel, chromite (with variable Ti content), ilmenite, baddeleyite and chlorapatite. Thin opaque shock veins crosscut the specimen as well as secondary calcite veinlets. Olivine phenocrysts contain small patches of alteration products (red-brown in thin section).

Geochemistry: Olivine (Fa31.7-56.6, FeO/MnO = 52-55, N = 5), pigeonite (Fs27.7-48.4Wo10.4-9.8, FeO/MnO = 29-35, N = 3), subcalcic augite (Fs20.7-30.4Wo32.5-34.6, FeO/MnO = 28-32, N = 2), maskelynite (An47.4-50.5Or2.2-1.7, N = 2), alkali feldspar (Ab49.4Or34.0An16.7).

Classification: Shergottite (olivine-phyric).

Specimens: 68.3 g including one polished thin section at UWB; remainder with Mr. S. Bachir/WangZ (12 kg), Mr. M. Lyon (19165 g) and Mr. A. Habibi (3500 g).